Archive | Divers Flux RSS pour cette section

Horaires des cours

Horaires des cours

caeec_horaires

Le club est accessible uniquement à partir de 13h45.  Avant cela, l’accès au parking et aux abords des terrains est strictement réservé aux  moniteurs.

Les horaires de début de cours doivent être impérativement respectés. Toute personne arrivant en retard se verra interdire l’accès au terrain, et ce en vue du bon déroulement du cours. 
Une exception sera faite, au cas par cas, pour les personnes ayant des horaires professionnels particuliers. Une demande pourra être introduite au préalable par mail.

 Horaires en vigueur à partir du 18 novembre 2017

Ecole du chiot :

Mercredi et samedi de 14h00 à 15h00

 Cours des adultes tous niveaux confondus :

Mercredi de 14h00 à 15h00

 Cours des débutants niveaux 1 et 2 :

Samedi de 15h00 à 16h00

 Cours des confirmés :

Samedi de 16h00 à 17h00

 Ateliers thématiques :

Deux samedis par mois de 14h00 à 16h00

(se renseigner auprès des moniteurs)

Cours de recherche :

Deux fois par mois à partir de 16h00

(se renseigner auprès des moniteurs)

Cours d’obé rythmée :

Samedi de 14h00 à 15h00

Cours d’agility :

Mercredi de 17h00 à 18h00 – tous niveaux
Samedi de 14h00 à 15h00 – niveau débutant
Samedi de 15h00 à 16h00 – niveau confirmé

http://toutoblog.unblog.fr

En quoi consistent les cours :

Ecole du chiot

L’école du chiot pourra être scindée en deux groupes en fonction du nombre de chiots et de la disponibilité des moniteurs :

  •  un groupe avec les chiots de 2 à 4 mois ou plus âgés mais de petite taille
  •  un autre groupe avec les chiots de 4 à 6 mois ou plus jeunes mais de grande taille.

Cours d’éducation

  •  Niveau débutant 1 : nouveaux chiens de plus de 6 mois et chiens de niveau 1 (selon test d’évaluation)
  •  Niveau débutant 2 : niveau accessible après réussite des tests d’évaluation
  •  Niveau confirmé : niveau accessible après réussite aux test d’évaluation

Ateliers thématiques

Proposés sous forme d’exercices individuels (médical training, apprentissage de la muselière, de la pose du collier, harnais ou collerette, sols divers, bruits divers, etc)

Cours de recherche

Réservé à des chiens déjà initiés lors des cours du samedi. Maximum 10 chiens par cours.

Cours d’agility

Des prérequis en éducation de base sont exigés.

Chiens Visiteurs

Une équipe de Chiens-Visiteurs existe au sein du club. Si cela vous intéresse, renseignez-vous auprès de Pascale LESTAEVEL, formatrice spécialisée et Présidente du CAEEC.

http://toutoblog.unblog.fr
http://caeec.unblog.fr/nous-contacter/

 

La vision chez le chien

caeec_LaVisionChezLeChien

caeec.unblog.fr - La vision chez le chien

Un petit article pour mieux comprendre comment fonctionnent les yeux de nos poilus.

L’œil du chien.

http://caeec.unblog.fr - L'oeil du chien
Il est relativement similaire au nôtre, comme on peut le voir sur ce schéma simplifié.

 

 

La perception des couleurs

Le chien n’a pas, comme on le dit trop souvent, une vision limitée au noir et blanc.
Simplement, la palette de couleur que son œil arrive à distinguer est moins large que celle de l’humain.
Cela est dû au fait que le chien ne dispose que d’un récepteur de couleur (récepteur rétinien appelé « cône ») alors que l’humain en a 3.
http://caeec.unblog.fr - La perception des couleurs chez le chienEn résumé, le chien distingue le jaune et le bleu alors que les tons rouge et orange ne seront perçus que dans une nuance de brun très grisâtre.

La vision nocturne

Un autre récepteur photosensible (cellule dite en « bâtonnet ») permet une vision scotopique, c’est-à-dire avec une luminosité faible.
Cette vision-là, par contre, est en noir, blanc et nuances de gris.
http://caeec.unblog.fr - La vision nocturne du chienL’œil du chien possède plus de bâtonnets que celui de l’humain ainsi qu’une couche réfléchissante à l’arrière de la rétine (appelée tapetum lucidum ou tapis choroïdien) qui renvoie la lumière. C’est ce qui provoque l’effet brillant de ses yeux dans le noir et lui confère une vision nocturne nettement meilleure que la nôtre.

Le champ visuel

Son champ visuel est plus large que le nôtre mais plus réduit que celui des herbivores.
Cela tient au fait que ses yeux ne sont pas placés de la même façon.
Pour simplifier les choses, disons que plus les yeux sont écartés, plus la vision latérale est bonne (ce qui est le cas des herbivores qui arrivent à voir un objet en mouvement derrière eux).
http://caeec.unblog.fr - Le champ de vision du chienChez le chien, l’écartement des yeux lui permet d’avoir une vision binoculaire, il voit donc en relief et en perspective, avec un champ visuel plus large que celui de l’humain, dont les yeux sont plus rapprochés. Pour vous donner une idée de comparaison, le champ de vision du chien est de 250 degrés alors que le nôtre est de 110 degrés.
Néanmoins, son œil ne fait pas la mise au point comme le nôtre. Il distingue assez mal les formes et les objets immobiles. Par contre, un objet en mouvement, même très loin, attire son attention et enclenche son instinct de prédation.

L’évolution de la vue du chien

http://caeec.unblog.fr - L'évolution de la vue chez le chienLes yeux d’un chiot s’ouvrent entre le dixième et le quinzième jours. Son acuité visuelle ne sera correcte que vers ses trois mois.

Durant toute sa vie, selon les circonstances et les races, les yeux du chien peuvent lui poser plus ou moins de problèmes.
Les affections oculaires les plus courantes sont les mêmes que chez l’humain : cataracte, conjonctivite, décollement de la rétine, glaucome, kératite, ulcères de la cornée, uvéite, etc.
L’origine des problèmes peut être congénitale (comme la malformations des paupières par exemple) ou s’acquérir (telles les infections bactériennes ou virales, les traumatismes, tumeurs,…)
Dans la plupart des cas, les troubles oculaires ne sont pas graves.
Un corps étranger dans l’œil (grains de sables, peluches,…), une simple plaie des paupières (blessure occasionnée par une branche, une griffe de chat,…) ou une conjonctivite sont des problèmes souvent bénins s’ils sont traités correctement et rapidement.

Mais il faut toujours rester attentif aux anomalies et problèmes persistants que l’on peut constater car certaines maladies affectent parfois gravement la fonction visuelle.
Souvent, il ne s’agira que d’une gêne passagère mais il arrive que la maladie conduise à la cécité ou à l’obligation de retirer l’œil atteint. Le plus fréquemment ce sont le diabète sucré ou l’hypertension artérielle qui posent problème.

Ce qui inquiète le plus souvent les maîtres, c’est la cataracte, facilement identifiable car elle provoque l’opacification partielle ou totale du cristallin. Elle peut être de type héréditaire ou acquise, contrairement à une idée reçue qui laisse penser qu’elle ne touche que les vieux chiens.
La cataracte héréditaire apparaît plutôt chez un jeune chien ou selon le type de race (certaines y étant plus particulièrement prédisposées).
La cataracte acquise peut avoir des causes variées (diabète, dégénérescence sénile, traumatisme oculaires,…)
La cataracte sénile s’installe insidieusement et souvent, le maître ne se rend compte de l’ampleur du problème que lorsque le comportement du chien change (il se cogne partout, ne joue plus de la même façon, est plus calme, éprouve des difficultés à se déplacer quand il fait sombre, prend peur plus facilement,…) Il n’y a pas grand chose à faire car le vieillissement du cristallin est une évolution normale; mais on peut néanmoins freiner la progression de cette affection via un traitement vétérinaire approprié (apport de vitamines spécifiques, sélénium,…)
Certains vétérinaires proposent une chirurgie qui peut améliorer les choses, mais qui dit chirurgie dit anesthésie, ce qui peut être dangereux pour le chien âgé, outre les éventuelles complications imprévisibles liées à l’opération.
La chirurgie sera donc plutôt réservée aux chiens plus jeunes, touchés par le type héréditaire ou racial de la cataracte.
http://caeec.unblog.fr - Consulter le vétérinaire
Quoi qu’il en soit, il faut toujours rester attentif et ne pas hésiter à demander l’opinion de son vétérinaire quand un problème survient.

(c)caeec.unblog.fr

http://toutoblog.unblog.fr
http://caeec.unblog.fr/nous-contacter/

Le chien et le SDC

Le chien et le SDC

Le chien et le SDC

Qu’est-ce que le SDC ?

A partir de 11 ans, le chien peut être touché par le SDC (Syndrome de Dysfonctionnement Cognitif).
Cette pathologie, qui porte atteinte aux facultés cognitives du chien pourrait être comparée à la maladie d’Alzheimer dont l’humain est victime.

Comment cela se traduit-il ?

Le chien a une perte de la conscience, de la perception de ce qui l’entoure, il n’arrive plus à apprendre de nouvelles choses et oublie celles qu’il connait pourtant bien depuis longtemps. Il peut même ne pas reconnaître ses maîtres.

Cela se traduit par une désorientation spatio-temporelle. Le chien tourne en rond, il marche sans savoir où il va, il se perd dans la maison qu’il connait pourtant bien.
Il peut se mettre à pleurer, voire hurler, sans raison. Il a peur et il arrive que cette peur se transforme en panique. Ce qui peut provoquer des réactions agressives, même chez un chien ayant toujours été très équilibré.
Ces troubles peuvent aussi l’amener à faire ses besoins sans même s’en rendre compte. Surtout, ne le disputez pas ! Il est vieux, ne réalise plus ce qu’il fait. Il ne comprendra pas votre énervement et n’en sera que plus stressé.

Eh oui, le chien vieilli et devient sénile, tout comme l’humain.
Petit à petit, il s’isolera, ne cherchera plus à se faire caresser. Il dormira de plus en plus.

Que faire pour l’aider ?

Prévention et/ou traitement.

Prévoir !

Ce qui peut réellement aider le chien, c’est de prévoir les troubles. Ce syndrome touche les facultés cognitives, donc stimulez-les avant qu’il ne soit trop tard !
Comment ? Par plusieurs courtes séances quotidiennes de jeux qui obligent le chien à réfléchir, comme par exemple trouver un jouet caché, devoir renverser un gobelet en carton pour trouver la récompense qui est dessous, s’asseoir ou se coucher à votre demande, lui apprendre à reconnaître le nom de ses jouets pour lui faire rapporter celui que vous demandez, bref faire des petits tours simples et amusants pour lui tout en veillant à ménager ses articulations vieillissantes et à ne pas lui demander des choses qu’il ne pourra réussir à faire. Il ne faut pas le mettre en situation d’échec. S’il n’arrive pas à comprendre ce que vous attendez de lui, terminez la séance de jeu par un exercice qu’il connaît bien et qu’il réussira à coup sûr.

Les moments de jeux et de promenades doivent être des moments agréables pour lui (et pour vous) sans qu’il soit mis en difficulté.
Laissez-le si possible jouer avec des chiens sympas, pas trop brusques pour éviter qu’il ne se fasse bousculer trop violemment.

Beaucoup de chiens vieillissants apprécient la présence d’un nouveau petit compagnon. Cela leur redonne la pêche.
Mais attention, ne délaissez pas le « vieux » pour le « jeune » ! Et faites-vous aider par des conseillers avisés (vétérinaire, club canin utilisant une méthode naturelle, douce et positive !)

Traiter

Même s’il n’y a pas grand chose à faire pour l’aider une fois que les troubles apparaissent, faites quand même contrôler son état de santé général par le vétérinaire afin qu’il puisse s’assurer qu’il n’y a pas d’autres problèmes cachés derrière ces symptômes de SDC.
Certains vétérinaires vous proposeront des compléments alimentaires ayant des vertus stimulantes au niveau cérébral et/ou un traitement à base de sélégiline (psychotrope). Des vasodilatateurs peuvent également être prescrit.
Les traitements médicamenteux améliorent un peu les choses, pendant un certain temps. Mais il n’y a pas de remède miracle.

Le temps passe toujours trop vite avec nos compagnons à quatre pattes…

« Le temps est un grand professeur mais malheureusement il tue ses élèves. »
Hector Berlioz

 (c) caeec.unblog.fr

http://toutoblog.unblog.fr
http://caeec.unblog.fr/nous-contacter/

Et c’est reparti pour une période de chasse !

Et c’est reparti pour une période de chasse !

Aujourd’hui, c’est l’ouverture de la chasse. Eh oui… encore.

chasseurs

Soyez prudents quand vous vous promenez dans les campagnes, bois et forêts. Ne laissez pas divaguer vos chiens et restez sur les chemins principaux.

Portez des vêtements vivement colorés et si vous tenez absolument à laisser courir votre chien en liberté, mettez-lui un gilet jaune fluo. Evitez de traverser des propriétés privées (champs, bois ou autres).

Vous pouvez vous renseigner sur les lieux et types de chasses en Mairie et auprès des associations locales de chasseurs. Ceci dit, ils ne seront pas forcément toujours au courant de ce qui se fait sur les propriétés privées.

Si jamais vous vous retrouvez au beau milieu d’une chasse, ne tentez pas de vous cacher ! Signalez-vous !

 

http://toutoblog.unblog.fr
http://caeec.unblog.fr/nous-contacter/

Reprise des cours le 23/08/2017

Reprise des cours le 23/08/2017

caeec_reprise

 

C’est la rentrée des classes au CAEEC !

http://toutoblog.unblog.fr
http://caeec.unblog.fr/nous-contacter/

CAEEC – Concours Agility 20/08/17

CAEEC - Concours Agility le 20 août

chiens03Notre concours annuel d’agility aura lieu le 20/08/2017.

Juge : Mélanie Theault

Ouvert au public de 8 à 18h
Buvette
Entrée gratuite

CAEEC_plan

Le CAEEC – Club d’Agility et d’Education « Esprit Canin » – se situe rue d’Athys à 59570 Houdain-lez-Bavay, entre Maubeuge et Valenciennes,  après les habitations (sur le site des anciens terrains de football.)

Latitude : 50.325683 | Longitude : 3.785387

Cliquez sur le plan pour créer votre itinéraire.

http://toutoblog.unblog.fr

http://caeec.unblog.fr/nous-contacter/

12

27ruedujavelot |
GMPA ECOLE DE MONTLUCON |
Alexandra Francos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La cagette campésienne
| Ecole maternelle Paul Eluard
| FCPE Simin Palay Lescar