Le chien et le SDC

Le chien et le SDC

Qu’est-ce que le SDC ?

A partir de 11 ans, le chien peut être touché par le SDC (Syndrome de Dysfonctionnement Cognitif).
Cette pathologie, qui porte atteinte aux facultés cognitives du chien pourrait être comparée à la maladie d’Alzheimer dont l’humain est victime.

Comment cela se traduit-il ?

Le chien a une perte de la conscience, de la perception de ce qui l’entoure, il n’arrive plus à apprendre de nouvelles choses et oublie celles qu’il connait pourtant bien depuis longtemps. Il peut même ne pas reconnaître ses maîtres.

Cela se traduit par une désorientation spatio-temporelle. Le chien tourne en rond, il marche sans savoir où il va, il se perd dans la maison qu’il connait pourtant bien.
Il peut se mettre à pleurer, voire hurler, sans raison. Il a peur et il arrive que cette peur se transforme en panique. Ce qui peut provoquer des réactions agressives, même chez un chien ayant toujours été très équilibré.
Ces troubles peuvent aussi l’amener à faire ses besoins sans même s’en rendre compte. Surtout, ne le disputez pas ! Il est vieux, ne réalise plus ce qu’il fait. Il ne comprendra pas votre énervement et n’en sera que plus stressé.

Eh oui, le chien vieilli et devient sénile, tout comme l’humain.
Petit à petit, il s’isolera, ne cherchera plus à se faire caresser. Il dormira de plus en plus.

Que faire pour l’aider ?

Prévention et/ou traitement.

Prévoir !

Ce qui peut réellement aider le chien, c’est de prévoir les troubles. Ce syndrome touche les facultés cognitives, donc stimulez-les avant qu’il ne soit trop tard !
Comment ? Par plusieurs courtes séances quotidiennes de jeux qui obligent le chien à réfléchir, comme par exemple trouver un jouet caché, devoir renverser un gobelet en carton pour trouver la récompense qui est dessous, s’asseoir ou se coucher à votre demande, lui apprendre à reconnaître le nom de ses jouets pour lui faire rapporter celui que vous demandez, bref faire des petits tours simples et amusants pour lui tout en veillant à ménager ses articulations vieillissantes et à ne pas lui demander des choses qu’il ne pourra réussir à faire. Il ne faut pas le mettre en situation d’échec. S’il n’arrive pas à comprendre ce que vous attendez de lui, terminez la séance de jeu par un exercice qu’il connaît bien et qu’il réussira à coup sûr.

Les moments de jeux et de promenades doivent être des moments agréables pour lui (et pour vous) sans qu’il soit mis en difficulté.
Laissez-le si possible jouer avec des chiens sympas, pas trop brusques pour éviter qu’il ne se fasse bousculer trop violemment.

Beaucoup de chiens vieillissants apprécient la présence d’un nouveau petit compagnon. Cela leur redonne la pêche.
Mais attention, ne délaissez pas le « vieux » pour le « jeune » ! Et faites-vous aider par des conseillers avisés (vétérinaire, club canin utilisant une méthode naturelle, douce et positive !)

Traiter

Même s’il n’y a pas grand chose à faire pour l’aider une fois que les troubles apparaissent, faites quand même contrôler son état de santé général par le vétérinaire afin qu’il puisse s’assurer qu’il n’y a pas d’autres problèmes cachés derrière ces symptômes de SDC.
Certains vétérinaires vous proposeront des compléments alimentaires ayant des vertus stimulantes au niveau cérébral et/ou un traitement à base de sélégiline (psychotrope). Des vasodilatateurs peuvent également être prescrit.
Les traitements médicamenteux améliorent un peu les choses, pendant un certain temps. Mais il n’y a pas de remède miracle.

Le temps passe toujours trop vite avec nos compagnons à quatre pattes…

« Le temps est un grand professeur mais malheureusement il tue ses élèves. »
Hector Berlioz

 (c) caeec.unblog.fr

http://toutoblog.unblog.fr
http://caeec.unblog.fr/nous-contacter/

Mots-clefs :, , ,

27ruedujavelot |
GMPA ECOLE DE MONTLUCON |
Alexandra Francos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La cagette campésienne
| Ecole maternelle Paul Eluard
| FCPE Simin Palay Lescar